Le Finance Bill présenté, l’économie mauricienne passe à la vitesse supérieure

0
50

Le Finance Bill qui donnera force de loi aux mesures budgétaires 2018/19 a été présenté au Parlement.  Ce budget, a déclaré le Premier ministre, Pravind Jugnauth lors de sa présentation, vise à poursuivre la voyage de transformation entrepris par le pays.

Nombreuses mesures qui seront rendues effectives par le Finance Bill, vise notamment à améliorer le climat des affaires à Maurice. Comme le National Electronic Licensing System pour gérer les demandes et le traitement des permis et autres licences par l’Economic Development Board (EDB). Ce système centralisé pourra cependant être accédé par les différentes agences du secteur public qui devront également y contribuer.

Plusieurs amendements sont aussi apportés à la Bank of Mauritius Act pour soutenir le centre financier mauricien. La Banque Centrale sera ainsi permis d’établir un central KYC. Les institutions financières seront désormais appelées à exercer une évaluation complète des nouveaux produits financiers.

Des mesures fiscales incitatives sont également introduites. A titre d’exemple,le taux de l’impôt de 3% visant les entreprises exportatrices de biens a été élargi pour inclure l’achat et la vente internationaux de marchandises lorsque les marchandises sont expédiées directement du pays exportateur au pays importateur. Notons aussi le congé fiscal de cinq ans pour les promoteurs de projets et les institutions de financement de projets collaborant avec Mauritius Africa Fund pour le développement de l’infrastructure dans les zones économiques spéciales du pays en Afrique.

Cette année, l’île Maurice devrait connaître une croissance de 3,9%. Avec les nombreux chantiers en construction, le secteur de la construction connaîtra une croissance de cette année-ci, faisant de lui le Top performer de l’économie locale. Les investissements totaux au sein de l’économie mauricienne devraient atteindre Rs 84 milliards en 2018. Le gouvernement y investira à lui seul, Rs 24 milliards, représentant une croissance de plus de 23%. Ceci devrait aider Maurice a dépasser durablement les 4% de croissance à la fin de l’exercice financier 2018/19, soit en juin 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here